Le chantier

CIRCULATION SOUS TRAVAUX : COUP DE RÉTRO SUR LA SÉCURITÉ

Alors que la saison hivernale touche à sa fin et que le rythme du chantier s’apprête à repartir à plein régime, un petit point sécurité s’impose. Ronald Rondeau, adjoint au chef de district du Morvan et Cyril Plaza, patrouilleur, reviennent sur ce sujet essentiel.

Communication et pragmatisme, deux gages de sécurité

Sur plus de treize kilomètres d’autoroute en travaux avec une vitesse limitée à 90 km/h, le temps pour traverser la zone est forcément allongé. Aucune hausse des accidents n’a été toutefois constatée, grâce notamment aux différents dispositifs d’information mis en place par APRR. « Panneaux, remorques à messages variables, flèches lumineuses, cônes de balisage, limitation de vitesse… l’ensemble de la communication déployée contribue à accroître la vigilance de nos clients » explique Ronald. Pour autant, tous ces moyens doivent être déployés à bon escient.
Il arrive donc qu’APRR, après l’accord de son service sécurité trafic, sollicite des dérogations auprès de la préfecture lorsque cela s’avère judicieux. « Sur une restriction de voies, il nous est demandé de mettre en place neuf panneaux de pré-signalisation sur 800 m. À cela s’ajoutent six panneaux indiquant les accès chantier, sans compter ceux à l’intérieur de la zone en travaux.
Nous préférons limiter ces derniers, en accord avec les entreprises, pour renforcer la compréhension de l’information sécurité » argumente Ronald. Ce sens du pragmatisme s’est ainsi traduit plusieurs fois, comme avec les flèches lumineuses de rabattement passées de deux à une en raison du manque de place suite à la disparition provisoire des bandes d’arrêt d’urgence.
Dans ces cas là, la sécurité devient aussi affaire de souplesse et d’anticipation.

Savoir s’adapter, c’est plus sûr

Régulièrement impliqué dans l’actualité du chantier, le district a une parfaite visibilité des travaux et de leurs contraintes sur l’exploitation. Cela permet à Ronald et à ses équipes d’anticiper les éventuelles problématiques. « Pour changer un arrêté préfectoral lié à une signalisation de restriction de voies, il faut s’y prendre entre huit et quatorze semaines à l’avance » précise-t-il. L’anticipation est également de mise sur le plan matériel. Ce fut le cas l’année dernière lorsque la circulation a été basculée plusieurs semaines sur les bandes d’arrêt d’urgence. Dès lors, où poser les panneaux de signalisation ? « Nous avons décidé d’adapter des supports qui se fixent sur les murs séparateurs modulaires de voies afin d’installer nos dispositifs en accotement » répond Ronald. Là aussi, l’anticipation est de rigueur. Dans le cas présent, plus de deux mois de préparation ont été nécessaires aux techniciens du district pour concevoir des supports opérationnels. Cette capacité d’adaptation repose enfin sur une forte concertation entre tous les intervenants sur autoroute (gendarmes, pompiers, SAMU, SMUR, dépanneurs…). Chaque phase du chantier fait l’objet d’une présentation détaillée avec rappel des dates et des contraintes d’accès afin de faciliter leurs interventions.

La patrouilleur, éternel ange-gardien

La pose des dispositifs de sécurité, tout comme leur dépose ou leur maintenance, est assurée par les patrouilleurs du district. Sur un chantier comme celui de l’élargissement de l’A6 Auxerre, la plus grosse contrainte reste la visibilité durant les interventions. « Sur un grand linéaire de travaux, il y a des zones rouges où on ne peut pas stationner nos fourgons. Il faut que nos clients puissent nous voir de loin » explique Cyril, patrouilleur depuis quatorze ans. Dans pareille situation, pas le choix :
il doit s’arrêter en amont de la zone rouge et disposer des cônes à pied jusqu’au lieu où se situe l’incident. « Le plus délicat est de se mettre en place. Une fois la flèche de changement de file relevée au-dessus de mon véhicule, les clients sont canalisés et je peux tirer mes cônes » explique Cyril. Bien que ces procédures éprouvées permettent au patrouilleur d’agir en confiance, il n’en demeure pas moins extrêmement vigilant. Là encore, l’absence de bandes d’arrêt d’urgence exige d’être attentif et d’anticiper le moindre obstacle. Dernier enjeu et non des moindres, la maintenance très fréquente des cônes de balisage régulièrement bousculés en raison de l’étroitesse des voies de circulation. Cyril et ses co-équipiers doivent alors intervenir souvent,
et rapidement.


  • Le chantier

    LES TRAVAUX VUS D'EN HAUT : MAI 2019

    Le maintien de l’activité hivernale du chantier a permis à APRR et aux entreprises de travaux de maintenir un bon rythme d’avancement afin de pouvoir [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    EN HIVER, LES TRAVAUX CONTINUENT SUR LE CHANTIER D'AUXERRE !

    Soucieuse de respecter les délais, APRR a décidé de poursuivre les travaux durant l’hiver dans le cadre de l’élargissement de l’A6 au niveau [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    VIABILITÉ HIVERNALE : COMPOSER AVEC LA MÉTÉO, LA SÉCURITÉ... ET LE CHANTIER !

    À pied d’œuvre tout au long de l’année, les équipes de viabilité d’APRR abordent la saison hivernale avec une vigilance particulière. Garantir de [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    LES TRAVAUX VUS D'EN HAUT : OCTOBRE 2018

    Le 4 octobre 2018, APRR et les entreprises de travaux terminaient d’appliquer le revêtement provisoire sur les 13 kilomètres de voies élargies du sens [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    APRÈS L'ÉLARGISSEMENT, PLACE AU NOUVEAU REVÊTEMENT !

    Début septembre 2018, le chantier de l’élargissement de l’A6 Auxerre dans le sens Paris - Lyon franchissait une étape clé du projet. Aux côtés des [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    MAÎTRISE D'ŒUVRE : APRR AU CŒUR DU CHANTIER

    APRR a choisi de faire appel à ses compétences internes pour assurer la maîtrise d’œuvre des travaux d’élargissement de l’autoroute A6 au niveau [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    LES TRAVAUX VUS D'EN HAUT : JUIN 2018

    Le 22 mai 2018, les équipes d’APRR procédaient au basculement de l’autoroute dans le sens Paris – Lyon vers le sens Lyon – Paris afin de réaliser le [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    LES TRAVAUX EN IMAGES

    Depuis la mi-mars, le chantier d’élargissement de l’autoroute A6 au niveau d’Auxerre est sorti de sa trêve hivernale pour entrer de nouveau dans une [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    EXPLOITATION SOUS TRAVAUX : RÉACTIVITÉ SUR TOUTE LA LIGNE

    Un chantier linéaire, quinze kilomètres dans le cas présent, n’est pas forcément un chantier simple à gérer en termes d’exploitation d’une autoroute. [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    PORTRAIT : CONDUCTEUR D'OPÉRATIONS

    Laurent Bouillon, 50 ans, nous présente sa fonction de conducteur d’opérations au sein d’APRR et revient sur ce qu’elle implique au quotidien sur le [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    LES TRAVAUX VUS D'EN HAUT

    S’étalant sur quinze kilomètres, le chantier d’élargissement de l’A6 au niveau d’Auxerre n’est pas évident à représenter dans sa globalité. Pour vous [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    LES TRAVAUX EN IMAGES

    Après plus d’un an de travaux ponctués par un pic d’activité cet automne, le chantier est entré dans sa phase hivernale. Aujourd’hui, les [...]

    En savoir plus
  • Le chantier

    LE TERRASSEMENT EN BONNE VOIE

    Entre l’élargissement de l’autoroute dans un sens et la création de bassins de dépollution dans les deux sens, le terrassement représente une étape [...]

    En savoir plus